Mois : juillet 2017

marc jacobs lunettesGarde oakley flak nationale – le regard sur les réservistes transformé par les attentats

Garde nationale : le regard sur les réservistes transformé par les attentats

« C’est qui, ces mecs qui viennent jouer aux militaires le week-end ? » Il y a encore quelques années, les réservistes étaient perçus au mieux comme des objets de curiosité, au pire comme des chevelus indisciplinés et inutiles. « C’est vrai qu’on les voyait comme des militaires d’appoint qui venaient pour faire un barbecue avec les potes, et qui s’habillaient en treillis pour faire semblant de faire la guerre,tom ford lunettes, se souvient le lieutenant-colonel Karyl [pour raisons de sécurité, aucun nom ne peut être divulgué], militaire d’active. On prenait un peu leurs missions à la légère. » Le regard des militaires professionnels sur leurs alter ego issus de la vie civile a mis du temps à évoluer. Aujourd’hui, l’armée ne parle d’ailleurs plus de militaires « professionnels » mais « d’active », sous peine de vexer les réservistes, lesquels revendiquent eux aussi leur professionnalisme. Un premier cap a été franchi avec la fin du service militaire, en 1997, qui a marqué le passage d’une ressource captive – tout le monde était réserviste par défaut – à un vivier de volontaires. « Ça a changé les conditions d’exercice du métier, explique le colonel Olivier,marc jacobs lunettes, réserviste depuis 1990. Avant, l’armée de réserve était adossée à l’armée active. Après la fin de la conscription, elle a été totalement intégrée. » « Changement de système solaire » Si le contenu même du métier des réservistes n’a pas changé, le fait qu’ils soient intégrés aux militaires d’active a fait bouger les lignes. « Le niveau d’exigence est le même pour tous. C’est comme un intérimaire dans une entreprise. On n’a pas de badge “réserviste” et on n’est pas en doublon. C’est un signe de reconnaissance », estime le colonel Olivier. Lui aussi réserviste de la première heure, le maréchal des logis Olivier, proviseur dans le civil, décrit ni plus ni moins « un changement de système solaire » depuis l’intégration avec le personnel d’active. « J’ai connu l’époque des régiments de réserve, avant la professionnalisation de l’armée. On avait beaucoup moins de missions. On était préparés, mais on n’était jamais déployés. Maintenant, on est certes toujours militaires à temps partiel, mais on ne fait plus la différence en mission avec les militaires d’active. » Lire le reportage :   Dans la réserve militaire, la « génération Charlie Hebdo » Avec le temps et la multiplication des missions, les réservistes ont peu à peu gagné leurs galons. La consécration arrive parfois sous forme de question. « Quelqu’un te demande : “Au fait, tu es réserviste ou dans l’active ?” Et ça, pour nous, c’est important : on est reconnu comme un frère d’armes », raconte le maréchal des logis Olivier en affichant le sourire du bienheureux. « Toujours faire ses preuves » C’est aussi grâce à ses compétences et à son engagement depuis des années dans la réserve que le lieutenant-colonel Emmanuel a eu « la chance d’être envoyé en Centrafrique » pour diriger les opérations du détachement logistique de la mission « Sangaris ». « Dans l’avion, à l’aller, j’ai eu un gros coup de stress, avoue-t-il. Je me suis dit : “Qu’est-ce que je vais faire là-bas, moi qui suis prof de sport ?” Mais après on se rassure en se disant que si on a été choisi, c’est parce qu’on est jugé capable. Mais on ne nous le dit pas. Il faut toujours qu’on fasse nos preuves. » Lire aussi :   La « garde nationale », un vivier de 72 000 réservistes en 2017 Les attentats de 2015 ont été un tournant. L’opération « Sentinelle », lancée après l’attaque perpétrée contre Charlie Hebdo, exige le déploiement quotidien de 7 000 hommes. Depuis, les militaires d’active sont à flux tendu entre leurs missions à l’étranger et cette opération de surveillance du territoire national. Il n’est pas rare qu’ils aient à enchaîner les deux,lunette persol prix, sans avoir le temps de se reposer ou de voir leur famille. Par ricochet, les réservistes sont soudain devenus une ressource précieuse pour leur permettre de souffler ou de se consacrer à d’autres missions. Pour répondre à ces nouveaux besoins, le vivier doit passer de 28 000 à 40 000 réservistes d’ici à la fin 2018, dont un millier déployés chaque jour dans le cadre de l’opération « Sentinelle ». Une gageure. Il faut donc recruter et former en masse, en prenant soin de ménager les volontaires. « Cette ressource est importante pour assurer le fonctionnement de nos armées, résume le lieutenant-colonel Karyl. On en a besoin plus que jamais. » Lire l’interview :   « La garde nationale est un simple label » « Enorme manque de moyens » Les attentats ont aussi modifié les attentes des nouvelles recrues. « Avant, on avait deux catégories de réservistes : des anciens militaires nostalgiques de l’armée, et des jeunes diplômés pour qui la réserve était une plus-value sur le plan personnel. Aujourd’hui, l’état d’esprit des réservistes a changé. Plus jeunes, ils veulent faire du terrain et non travailler dans un bureau, poursuit le lieutenant-colonel. Pour nous, militaires d’active, c’est une bouffée d’oxygène, parce qu’on a besoin de monde sur le terrain, alors qu’on a perdu beaucoup d’effectifs ces dernières années. » Avec un bémol : même mieux considérés, les réservistes, longtemps mal formés et mal équipés, sont encore à la traîne en termes de matériel. Ils récupèrent la plupart du temps des treillis et des chaussures de fin de stock. « On manque énormément de moyens, peste un sergent, lui-même réserviste depuis six ans. Regardez ces jeunes, dit-il en désignant de nouvelles recrues en formation, ils sont encore en tenue des années 1990, ils ont froid et ils ont les pieds en sang alors qu’ils n’ont encore rien fait. Comment voulez-vous qu’on ait une bonne image dans ces conditions ? » A son côté, un autre réserviste brosse consciencieusement ses vieilles rangers. « Il faut que ce soit propre et que ça brille », sourit-il. Précedent 1/13 Suivant Dans la salle de simulation de tirs. THIERRY LAPORTE POUR "LE MONDE" › Accéder au portfolio Faustine Vincent Journaliste au Monde Suivre Aller sur la page de ce journaliste Suivre ce journaliste sur twitter

lunette guess pas cherSpectre adidas yeezy boost de la crise financière – la zone euro veut rassurer

Spectre de la crise financière ,lunette guess pas cher;: la zone euro veut rassurer

L’effondrement des marchés depuis le début de l’année ravive le spectre d’une crise financière qui risquerait de se propager à l’ensemble de l’économie, même si, pour l’instant, les fondamentaux économiques ne semblent pas affectés. Les marchés craignent « un risque systémique imminent, à l’instar de celui causé par la faillite de Lehman Brothers en 2008 »,lunette de soleil oakley homme polarisé, note Sylvain Loganadin, analyste chez le courtier britannique FXMC. Aucun marché n’est épargné par ces secousses, qui touchent particulièrement les places boursières et les marchés des matières premières. La Bourse de Tokyo a d’ailleurs ouvert en forte baisse, vendredi, dans la lignée des marchés mondiaux, qui avaient nettement décroché la veille, surtout en Europe, terrassés par des doutes à l’égard du pétrole, des banques et de la croissance. En 2008,tom ford lunettes, avec l’effondrement de Lehman Brothers, la crise financière avait quasi paralysé le système bancaire, ce qui avait pesé sur l’économie réelle en limitant la capacité d’emprunt des ménages et des entreprises. La situation est préoccupante, mais les analystes notent que le décalage est grand entre le comportement des marchés et les fondamentaux économiques. De fait, les grandes économies mondiales sont loin de la récession. La présidente de la Fed, Janet Yellen, a estimé qu’il était « prématuré d’exercer un jugement » quant à l’impact sur l’économie des turbulences boursières. Les dirigeants européens ont clamé jeudi leur confiance dans la solidité du secteur bancaire des 19 pays de la zone euro. « La zone euro est structurellement dans une bien meilleure situation qu’il y a quelques années et cela vaut aussi pour les banques », a plaidé le président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem. Le commissaire aux affaires économiques européen, Pierre Moscovici, s’est voulu serein : « Notre économie européenne est solide et notre système bancaire est protégé grâce à l’Union bancaire. Il faut faire confiance au mécanisme. » Edouard Pflimlin Journaliste et chercheur en relations internationales Suivre Aller sur la page de ce journaliste

oakley flakMigrants – oakley solaire Amnesty dénonce des cas de torture par des policiers italiens

Migrants : Amnesty dénonce des cas de torture par des policiers italiens

Des policiers italiens ont eu recours à des pratiques « assimilables à de la torture » pour obtenir les empreintes digitales de migrants, affirme jeudi 3 novembre Amnesty International dans un rapport. L’organisation de défense des droits humains rend l’Union européenne en partie responsable de cette situation : « Les pressions de l’Union européenne sur l’Italie, pour qu’elle se montre “dure” envers les migrants et les réfugiés, ont conduit à des expulsions illégales et à de mauvais traitements qui, dans certains cas, sont assimilables à de la torture. » Lire aussi :   Crise des migrants : l’Italie, isolée, refuse de renoncer La politique des « hot spots », centres d’enregistrement voulus par l’UE pour faciliter l’identification des migrants à leur arrivée sur le sol européen,lunettes de soleil chanel 2015, a poussé l’Italie à agir au-delà de la légalité et conduit à des « abus choquants » de la part de certains policiers, explique Matteo De Bellis, coordinateur de ce rapport. « Matraque électrique » Nombre de migrants refusent d’être identifiés à leur arrivée sur le sol italien afin de pouvoir s’installer ou déposer une demande d’asile dans le pays européen de leur choix. Sur les vingt-quatre témoignages de mauvais traitements recueillis par Amnesty sur un total de cent soixante-dix entretiens, quinze font état de coups, y compris avec des matraques électriques, comme l’a rapporté un Soudanais de 16 ans : « Ils ont utilisé une matraque électrique plusieurs fois sur ma jambe gauche, puis sur la droite, ma poitrine, mon ventre. J’étais trop faible pour résister, à ce moment-là, ils ont pris mes deux mains » pour obtenir des empreintes digitales. Lire aussi :   Le maire de Palerme : « J’ai honte d’être européen, quand on voit le sort qui est fait aux migrants » Deux autres témoignages font état de violences sur les parties génitales. Un homme de 27 ans affirme ainsi avoir été contraint de s’asseoir sur une sorte de chaise percée en aluminium avant que la police n’utilise des pinces sur ses testicules, selon ce rapport. « Problème de recours excessif à la force » Au regard de ces témoignages, Amnesty juge indispensable qu’une enquête indépendante soit diligentée, même si « le comportement de la plupart des policiers reste professionnel et que la grande majorité des prises d’empreintes digitales a lieu sans incident ». Les victimes de ces violences policières n’ont pas voulu porter plainte, a précisé M. De Bellis, mais Amnesty International a porté ces faits à la connaissance du ministère de l’intérieur italien dans une lettre, qui n’a pas encore obtenu de réponse, a-t-il ajouté. Ce chercheur italien reconnaît qu’Amnesty n’a pas été en mesure de vérifier « chaque détail de chaque cas individuel », mais « nous sommes certainement en position de dire qu’il y a un problème de recours excessif à la force par la police », a-t-il assuré. Lire aussi :   Migrants : l’Italie menace de ne pas verser sa contribution à l’UE Amnesty dénonce également les conditions dans lesquelles sont interrogés les migrants, encore sous le choc d’un voyage traumatisant en Méditerranée. Ils sont pour la plupart récupérés par des secouristes après des heures, voire des jours entiers, entassés sur des embarcations précaires. Sans réelle information sur leurs droits, beaucoup de migrants ne savent pas répondre aux questions qui leur sont posées, et certains risquent alors l’expulsion. Face à ces accusations, le chef de la police italienne, Franco Gabrielli, a démenti « catégoriquement » ces « méthodes violentes à l’encontre de migrants, que ce soit à l’occasion de leur identification ou de leur rapatriement ». Le département de la sécurité publique, qui dépend du ministère de l’intérieur, a de son côté précisé que les hotspots « sont constamment visités par des équipes de la Commission européenne en Italie afin de vérifier de manière constante les procédures de gestion des migrants ». Expulsion au Soudan L’Italie, qui voit chaque jour le nombre de migrants croître, s’efforce d’en rapatrier certains, faute de pouvoir les « relocaliser » ailleurs en Europe, comme l’UE s’y était pourtant engagée. Elle a ainsi signé un accord avec le Soudan, pays accusé par Amnesty International de violations des droits humains. Quarante ressortissants soudanais ont été ainsi été mis dans un avion à destination de Khartoum. Sur place,lunette sport oakley, un jeune homme de 23 ans contacté par l’organisation a assuré avoir été sévèrement battu à son arrivée à l’aéroport par les forces de sécurité. « Les autorités italiennes doivent mettre un terme aux violations [des droits humains] et s’assurer que les personnes ne soient pas rapatriées dans des pays où elles prendraient le risque d’être persécutées ou torturées »,lunette de soleil homme marc jacob, écrit M. De Bellis. Lire aussi :   3 800 migrants sont morts en Méditerranée en 2016, un chiffre record selon l’ONU

adidas yeezy boost 350 vLe lunette soleil 2016 pape François visite Ciudad Juarez, ancienne capitale du crime

Le pape François visite Ciudad Juarez, ancienne capitale du crime

Sur la rive droite du Rio Bravo, qui sépare le Mexique et les Etats-Unis, le pape François devait célébrer, mercredi 17 février, une messe dédiée aux victimes de la violence. C’est à Ciudad Juarez que le souverain pontife achèvera sa visite de cinq jours au Mexique. Point de passage de la drogue et des clandestins vers les Etats-Unis, Ciudad Juarez est devenue, en 2010, la ville la plus dangereuse au monde. Six ans plus tard, le calme est revenu dans les rues de cette agglomération industrielle de 1,3 million d’habitants, qui a longtemps été le théâtre des affrontements entre deux cartels rivaux. Cette paix semble pourtant fragile.

Mercredi, 3 000 proches de victimes sont les invités d’honneur de la messe pontificale. Parmi eux, Luz Helena Ramos, 40 ans,lunette persol prix, a les traits tirés par un deuil qu’on lui a volé : « Mon fils de 17 ans a disparu en 2012, après avoir été arrêté par des policiers. Depuis, je suis comme un zombie. » Dans l’Etat de Chihuahua, dont Ciudad Juarez est le fleuron industriel, 1 663 disparitions sont recensées. Dans tout le pays, les disparus atteignent le nombre record de 27 000 ! « Les proches des victimes mènent leur propre enquête, car les autorités étouffent des affaires qui impliquent souvent des policiers ripoux »,oakley solaire, dénonce Patricia Galarza, psychologue au centre des droits de l’homme Paso del Norte, qui précise que 99 % des délits restent impunis.

Près du consulat des Etats-Unis, un mémorial rappelle que le cycle de la terreur a débuté à Ciudad Juarez en 1993, quand les premiers corps de femmes et de fillettes ont été retrouvés avec des traces de torture. Depuis, 442 « féminicides » ont été recensés dans la ville, plus de 2 300 dans l’Etat de Chihuahua. « Ces crimes de genre continuent,film streaming gratuit en francais, mais sont éclipsés par ceux des narcos », précise Mme Galarza.

C’est dans le quartier pauvre de Bellavista, au cœur de la ville, que la guerre des mafias a débuté en 2007, entre…

adidas yeezy 750 boostLogement – lunette de soleil celine shadow la trve hivernale de cinq mois commence le 1er novembre

Logement : la trêve hivernale de cinq mois commence le 1er novembre

La trêve hivernale débute mardi 1er novembre. Jusqu’au 31 mars, toute expulsion locative devient impossible. Pour les ménages ayant fait l’objet d’un « commandement de quitter les lieux » commence donc un répit de cinq mois. En 2015, 67 406 ménages avaient fait l’objet d’un tel « commandement »,lunette chopard, à la suite d’une décision de justice prononçant l’expulsion, selon les chiffres de la Fondation Abbé Pierre. Les expulsions locatives avec intervention des forces de l’ordre ont, elles, enregistré en 2015 un « sombre record », avec un bond de 24 % pour s’établir à 14 363, selon la fondation. Lire aussi :   Quand les centres d’hébergement deviennent la résidence pérenne de sans-abri seniors « Ces chiffres alarmants sont la conséquence de la hausse des loyers dans le parc privé, mais aussi dans le parc social »,persol steve mcqueen prix, estime-t-elle, rappelant que de nombreux autres ménages expulsés quittent eux-mêmes leur logement sans attendre la police. « Si la date qui impose au locataire de quitter son logement tombe pendant la trêve hivernale, alors le locataire peut s’obliger lui-même, mais personne ne pourra le forcer à quitter les lieux, ni l’huissier, ni les forces de l’ordre », explique Pascal Thuet, membre de la Chambre nationale des huissiers. Lire aussi :   De plus en plus de propriétaires incapables de payer leurs charges De même, un bailleur ne peut procéder lui-même à l’expulsion d’un locataire. Il s’expose dans ce cas à des peines de trois ans de prison et 30 000 euros d’amende pour violation de domicile. Appel de 1954 Mais la trêve hivernale n’empêche pas le propriétaire de procéder à des démarches pour aboutir à une expulsion. Elle pourra être effective dès le 1er avril. La trêve hivernale « est un acquis du combat de l’abbé Pierre et un des fruits de son célèbre appel du 1er février 1954 », précise le ministère du logement. Lire aussi :   Quand riches et pauvres font quartier commun La mesure a été instaurée pour la première fois par la loi du 4 décembre 1956, qui suspendait « toute mesure d’expulsion non exécutée à la date du 1er décembre de chaque année jusqu’au 15 mars de l’année suivante ». La trêve a ensuite été prolongée jusqu’au 31 mars lors de l’adoption de la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) en 2014. Depuis 2008, cette trêve a en outre été élargie : en cas d’impayés, la fourniture « d’électricité, de gaz ou de chaleur ne peut être interrompue » dans la résidence principale pendant la période hivernale. Lire aussi :   Un sans-abri sur dix est diplômé de l’enseignement supérieur Cas particuliers Il existe néanmoins certains cas particuliers dans lesquelles cette loi ne s’applique pas. Le « conjoint violent », le squatteur sur décision du juge, ou les personnes occupant des « logements d’étudiants » sans en avoir le statut peuvent être expulsés même pendant la trêve hivernale. Enfin, une expulsion peut être réalisée si le relogement est « assuré dans des conditions suffisantes respectant l’unité et les besoins de la famille ». Lire aussi :   A Paris, les SDF bientôt accueillis dans le 16e arrondissement Parallèlement, le « plan hiver » doit permettre de mobiliser les places d’hébergement d’urgence, notamment pour les sans-abri. Emmanuelle Cosse, la ministre du logement, a appelé les préfets à éviter une « gestion au thermomètre », et donc à « ne lier en aucune façon l’ouverture des places hivernales avec la température extérieure ». Le parc d’hébergement d’urgence comptait 118 650 places à la fin de juin, contre 93 591 en 2013, soit une progression de 26,8 % en trois ans. Lire aussi :   Un nouveau coup de rabot sur les allocations logement provoque la colère des associations En Ile-de-France, les structures d’hébergement d’urgence bénéficieront cette année de 2 870 places supplémentaires pour « mettre à l’abri les personnes à la rue » pendant l’hiver, a annoncé le préfet de région,ray ban wayfarer, Jean-François Carenco. Ces places seront ouvertes progressivement à partir de mardi. Elles s’ajoutent aux dispositifs qui permettent l’hébergement quotidien de 92 000 personnes en Ile-de-France.

lunette dior vueBac lunette soleil oakley ES 2016 – vos révisions en vidéos (semaine 4 – reproduction sociale, logarithmes népériens, explication de texte)

Bac ES 2016 : vos révisions en vidéos (semaine 4 : reproduction sociale, logarithmes népériens, explication de texte)

A l’approche du bac S, ES et L 2016, Le Monde. fr s’associe au site de soutien en ligne Les Bons Profs pour proposer un programme gratuit et complet de révisions en vidéos. Pour cette quatrième semaine, les candidats au bac ES 2016 peuvent se réapproprier des notions essentielles en sciences économiques et sociales (SES – la reproduction sociale), en histoire-géographie (processus et acteurs de la mondialisation),lunette soleil oakley, en mathématiques (logarithmes népériens),adidas yeezy boost 350 contre fasson, ainsi qu’en philosophie (méthodologie de l’explication de texte). Chaque semaine, un article similaire permet de regarder des rappels de cours et de faire quelques exercices, en variant les matières, selon ses besoins et à son rythme. Au bout de huit semaines, l’intégralité du programme aura été passée en revue. Et pour aller plus loin, vous pouvez consulter les fiches de cours et le quiz sur notre page spéciale bac ES. Vous retrouverez au bas de cet article le programme de révisions du bac ES des premières semaines,lunette dior vue, afin de le rattraper ou d’y piocher selon vos besoins. Bonnes révisions à tous ! SES : classes, stratification et mobilité sociales Histoire-géographie : les dynamiques de la mondialisation Maths : logarithmes népériens Philosophie : méthodologie de l’explication de texte Lire aussi :   Bac ES 2017 : vos révisions en vidéos (semaine 1 : croissance, fonctions, oraux d’anglais…) Lire aussi :   Bac ES 2017 : vos révisions en vidéos (semaine 2 : maths, histoire-géo, philo, SES) Lire aussi :   Bac ES 2017 : vos révisions en vidéos (semaine 3 : croissance et environnement, suites numériques, Asie du Sud-Est)

ray ban homme Theeb lunette de soleil femme dior – le cruel apprentissage dun guerrier du désert

« Theeb » : le cruel apprentissage d’un guerrier du désert

L’avis du « Monde » – A voir Le film Theeb peut se voir comme une lointaine préquelle à la tragédie actuelle du Moyen-Orient : on est au moment du démantèlement de l’Empire ottoman. On peut aussi interpréter le film du Jordanien Naji Abu Nowar comme un contrechamp sobre, économe,adidas yeezy boost 750, de Lawrence d’Arabie : le héros en est un enfant qui doit accompagner un officier britannique. C’est aussi, enfin et surtout, un récit d’initiation brutal et spectaculaire, qui s’inscrit avec élégance dans son impressionnant décor désertique. Theeb (Jacir Eid) est un enfant bédouin, orphelin de père (on ne verra pas une femme dans le film), qui grandit dans le sillage de son frère aîné, Hussein, dans le désert, entre Jordanie et péninsule Arabo-Persique. Ailleurs,persol soleil, très loin, la première guerre mondiale a éclaté, et les échos en parviennent jusqu’au campement de la tribu de Theeb. Un soir, un officier britannique et son guide demandent à Hussein de les conduire jusqu’à un puits,lunette soleil oakley, sur la piste qui mène à La Mecque. Le but de leur voyage reste mystérieux, le soldat transporte une valise qu’il ne faut pas toucher, sous peine de catastrophe. Lorsque son aîné accepte la mission, Theeb suit en cachette le petit groupe, assez loin pour qu’il ne soit plus question de le forcer à regagner le campement. Le goût d’aventure de cet enfant insoumis sera plus que rassasié : l’expédition tombe dans une embuscade tendue par des brigands, et Theeb reste bientôt seul, jusqu’à ce qu’il rencontre l’unique survivant de la bande de ses agresseurs, grièvement blessé. Scénario simple et habile Le metteur en scène filme la lenteur de la progression des chameaux, l’omniprésence des mouches qui persécutent vivants et morts, la valeur d’une gorgée d’eau, mais aussi la variété des paysages minéraux, la grâce des rituels quotidiens. Le scénario, simple et habile, montre aussi la vulnérabilité de ce monde que l’on pourrait croire immuable. Le chemin de fer construit par les Turcs…

adidas yeezy boost 350 contre fassonVote lunettes marc jacobs femme des Français de létranger – allongement des délais pour linscription en vue du vote par correspondance

Vote des Franç,lunette dior vue;ais de l’étranger : allongement des délais pour l’inscription en vue du vote par correspondance

Après la décision d’annuler le vote électronique aux législatives pour les Français de l’étranger, Mathias Fekl, secrétaire d’Etat en charge de ce portefeuille, vient d’annoncer un allongement du délai accordé à ces derniers,lunette christian dior femme, afin qu’ils puissent s’inscrire pour voter par correspondance. J’annonce ce midi que les français de l’étranger pourront s’inscrire jusqu’au 14avril afin de voter par correspondance aux législatives #AFE— MatthiasFekl (@Matthias Fekl) Pour les élections législatives, les Français de l’étranger peuvent voter soit directement dans les ambassades et consulats, soit par procuration ou par correspondance. Dans ce dernier cas, ils reçoivent le matériel de vote à domicile. L’annonce de l’annulation du vote électronique avait suscité la colère de députés représentant les Français établis en dehors du territoire national et, en particulier, d’Axelle Lemaire, ancienne secrétaire d’Etat au numérique et élue de la troisième circonscription des Français établis hors de France, qui avait estimé qu’un premier allongement de la période d’inscription pour le vote par correspondance,lunette marc jacob femme, prévu au 31 mars, était insuffisant.

lunette chopard femme prixLe lunette chopard femme prix gouvernement Trump ne demandera pas la poursuite de lenqute sur les e-mails de Clinton

Le gouvernement Trump ne demandera pas la poursuite de l’enquête sur les e-mails de Clinton

L’administration de Donald Trump ne relancera pas l’enquête sur l’affaire des courriels privés d’Hillary Clinton, a affirmé mardi 22 novembre l’une des plus proches conseillères du président élu. Dans une interview à la chaîne MSNBC, Kellyanne Conway, ancienne responsable de campagne du républicain et actuellement membre de l’équipe de transition, a assuré que le président élu voulait « dépasser les enjeux de la campagne ». L’utilisation d’un serveur privé par Hillary Clinton pendant ses quatre ans à la tête de la diplomatie américaine lui a valu de sévères réprimandes du FBI sans toutefois entraîner de poursuites. Cette affaire a surtout empoisonné toute sa campagne pour la Maison Blanche. Lors d’un débat présidentiel avant l’élection du 8 novembre, Donald Trump avait affirmé, devant la démocrate, que s’il était élu il demanderait à son ministre de la justice de nommer un procureur spécial pour enquêter sur l’affaire. Lire aussi :   L’« affaire des e-mails », épine dans le pied d’Hillary Clinton « Lock her up ! » « Je pense que quand le président élu vous dit,adidas yeezy boost 350 bleu, avant même son investiture,adidas yeezy boost 350 contre fasson, qu’il ne souhaite pas continuer à enquêter sur ces accusations, cela lance un message très fort, sur le fond et la forme », a déclaré mardi Mme Conway. « Je pense,solaire celine, en outre, qu’Hillary Clinton doit encore faire face au fait qu’une majorité d’Américains ne la trouvent pas honnête et digne de confiance, mais si Donald Trump peut l’aider à s’en remettre [de la défaite à l’élection présidentielle], alors peut-être que c’est une bonne chose. » Donald Trump reviendrait ainsi sur l’une de ses promesses de campagne et l’un des slogans qui avait le plus enthousiasmé ses partisans lors des meetings : « lock her up ! » (enfermez-la !).

persol polariséPrésidentielle persol polarisé 2017 – un scénario parfait pour les marchés

Présidentielle 2017 : un « scénario parfait » pour les marchés

Quelques heures après les résultats du premier tour de l’élection présidentielle, la Bourse de Paris a bondi à l’ouverture lundi 24 avril (+4,1 %), les investisseurs exprimant un vif soulagement de voir Emmmanuel Macron arriver en tête face à Marine Le Pen. Dans le sillage de la place parisienne, les bourses ouvraient également à la hausse de plus de 1,6 % à Londres et de plus de 3 % à Madrid. L’indice vedette de la Bourse de Francfor, le Dax,adidas x kanye west yeezy boost 350, a même franchi lundi matin un nouveau seuil historique, au-delà des 12 400 points (+ 3 %). Les valeurs bancaires françaises bondissaient, elles, de près de 8 % à l’ouverture, après le score du candidat d’En marche ! au premier tour de la présidentielle. Aussitôt les premières estimations des résultats du premier tour de l’élection présidentielle française connus et alors que l’Australie se réveillait, l’euro a bondi de 2 % par rapport à vendredi. La monnaie unique a atteint jusqu’à 1,0937 dollar, son plus haut niveau depuis novembre 2016 après la victoire de Donald Trump aux Etats-Unis. Il est retombé ensuite autour de 1,0860 dollar. Emmanuel Macron – le candidat d’En marche ! – est qualifié pour le second tour face à la candidate d’extrême droite, Marine Le Pen. « C’est le scénario parfait dont le marché rêvait désespérément », a commenté, pour l’agence Bloomberg News, Sébastien Galy, analyste chez Deutsche Bank AG à New York. Vis-à-vis de la devise nipponne, l’euro est monté à 120,91 yens, contre 117,07 yens deux jours plus tôt, avant de repasser sous la barre des 120 yens. Le dollar a lui aussi grimpé, à 110,64 yens (contre 109,15 yens). « La réaction initiale des marchés a été plus forte que prévu, signe qu’ils étaient sur leurs gardes, a réagi Yuji Saito, analyste des changes au Crédit agricole,lunette de soleil marc by marc jacobs, basé à Tokyo. Il y avait de quoi être prudent. C’était une course serrée entre quatre candidats, à l’issue difficile à prédire. » A la Bourse de Tokyo, première grande place financière à ouvrir dans la foulée du scrutin français, le Nikkei gagnait 1,5 % dans les premiers échanges. Car, pour les investisseurs, les jeux semblent déjà faits : « Ils considèrent pour acquis le fait qu’Emmanuel Macron, 39 ans, deviendra le prochain président de la République dans deux semaines », a affirmé, dans une note,yeezy boost 350 adidas, Ray Attrill, de la National Australia Bank. La perspective d’une « dislocation » de l’UE s’éloigne Selon deux sondages publiés dimanche soir, M. Macron, ex-banquier qui se veut « ni de droite ni de gauche », s’imposerait avec 62 % ou 64 % des voix lors du second tour face à la candidate du Front national. L’écrasante majorité de la classe politique française a il est vrai appelé à « faire barrage » à l’extrême droite, qualifiée pour la deuxième fois au second tour d’une présidentielle ; le parti frontiste a été créé en 1972. Pour le monde économique s’éloigne donc le spectre d’une victoire de l’héritière Le Pen, 48 ans, qui veut en finir avec l’euro et avec la libre-circulation dans l’espace Schengen. Cela risquerait de provoquer un « désordre majeur » et une « dislocation » de l’Union européenne (UE), avait récemment averti la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde. Lire aussi :   Les dirigeants européens unis derrière Emmanuel Macron Les marchés craignaient aussi une accession au second tour du candidat de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, devenu le héraut de la gauche radicale, très critique sur l’UE et la mondialisation. « Les marchés sont rassurés d’échapper au redouté duel Le Pen-Mélenchon, a confirmé dans un commentaire Diego Iscaro, économiste chez IHS Markit. Cependant, beaucoup de choses peuvent se produire en deux semaines. » M. Saito a lui aussi appelé à la vigilance. « Que va-t-il se passer entre aujourd’hui et le second tour ? Scandales, attaques terroristes, tout est possible, avertit-il. Nous ne sommes certainement pas en position de tomber dans l’euphorie. »

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén